Comment emprunter sans apport ?

26 avril 2019

Est-il possible d’acheter un bien immobilier au Pays basque sans apport ? Affirmatif ! Vous pouvez solliciter un prêt à 100%, voire à 110% auprès d’une banque, même si vous ne disposez pas de fonds propres pour investir sur la Côte basque. Nos conseils.

 

Un dossier de présentation bien ficelé

Il est essentiel pour les primo-accédants. Même si ce profil est une cible de choix pour les banques, facile à fidéliser à long terme. Un premier crédit est en effet un acte important. Le jeune actif aura tendance à privilégier le banquier qui lui aura d’emblée accordé sa confiance quand il s’agira de penser à d’éventuels placements et assurances.

Pour rassurer le financier en charge d’étudier la faisabilité de votre projet d’achat immobilier au Pays basque, vous devez lui présenter un dossier détaillé. Cette démarche aboutie démontre votre implication pour mener à bien votre projet d’investissement dans l’immobilier. Vous devrez y joindre tous les justificatifs de votre situation personnelle et professionnelle.

 

Une argumentation en béton

Tout d’abord, si vous achetez pour la première fois, votre entrée dans la vie active est probablement récente. Vous prouverez alors facilement que vous n’avez pas eu suffisamment de temps pour mettre de l’argent de côté. Sinon, l’investisseur dépourvu de fonds propres doit démontrer qu’un incident de vie est en cause (maladie, divorce). Ce sont d’autres arguments qui consolideront votre demande.

En effet, pour prouver votre sérieux, que vous soyez jeune emprunteur ou investisseur, vous pourrez mettre en avant une bonne tenue de vos comptes bancaires et l’absence de découverts récents, même de courte durée. Dans le cas contraire, mieux vaut reporter la démarche, au risque d’essuyer un refus certain.

Troisième point primordial : votre situation professionnelle. Elle doit être stable et évolutive. En d’autres termes, un CDI (deux si vous êtes en couple) est idéal. Pour un jeune actif qui souhaite investir au Pays basque, des perspectives d’évolution et une marge de progression du salaire sont également à souligner pour obtenir un prêt à 100%, voire à 110%, pour englober les frais annexes de votre achat immobilier (frais de notaire).

Les investisseurs en locatif quant à eux, doivent argumenter autour des deux leviers d’une fiscalité optimisée : déductibilité des intérêts (location vide) et recettes locatives (location meublée). Défiscaliser sur la Côte basque est un pari gagnant au regard de son attractivité grandissante. Tâchez de présenter une esquisse de financement à votre banquier, en précisant les mensualités et le montant du prêt, au regard de vos revenus et du coût de votre investissement immobilier au Pays basque.

 

Faites jouer la concurrence !

Enfin, comme dans tous les domaines, le jeu de la concurrence a sa place. Plus vous montrez votre détermination à voir aboutir votre projet, quitte à frapper à la porte d’un autre établissement bancaire, plus vos chances de convaincre votre banquier sont importantes.