Pays basque insolite : la villa Leihorra a Ciboure

11 novembre 2018

L’art Déco, une époque 

L’art déco commence à voir le jour dans les années 1910 et se définit avec des concepts tels que, l’ordre, la couleur et la géométrie qui sont au service de l’esthétisme. Entre 1920 et 1930 le courant architectural et décoratif est à son apogée, le style fait figure de richesse et d’épanouissement dans un après-guerre qui exprime la joie de vivre retrouvée. La Côte Basque est ponctuée de ces merveilles architecturales représentatives de ce vent de folie des années 30. Sur les bords de ce Pays Basque insolite, dominant l ‘océan, se trouve un joyau de cette époque fructueuse la sublime Villa Leihorra à Ciboure.

Le rêve de Madame Signoret

La villa Leihorra classée monument historique depuis 1995 a été édifié en 1926 par l’architecte Joseph Hiriart, gendre de Madame de Signoret avec la collaboration des frères Gelos pour le jardin ainsi que des artisans locaux dont le maître-verrier Jacques Gruber. L’architecture se veut résolument Art Déco, avec une façade aux lignes géométriques et des colonnes en rotonde dans un style épuré. La propriétaire rêvait d’une villa avec un patio central qui lui rappelait le Mexique où elle vécut avec son mari Joseph.

Ce doux souvenir a contribué à rendre encore davantage le Pays Basque insolite, la météo au pays basque ne rendant pas évident un tel choix. Le sol du patio pavé de mosaïque en forme de plume de paon, la salle de bain recouverte de carreaux bleus de Daum, les vitraux aux formes surréalistes font de cette villa la bâtisse la plus étonnante du Pays Basque.

Restauration : une seconde jeunesse pour Leihorra

En 2008 la Villa Leihorra est rachetée par Valérie et Bruno Lannes, un vrai coup de cœur qui a permis à la Villa de retrouver une seconde jeunesse. Trois ans de travaux ont été nécessaire avec le secours des services des Monuments historiques de France pour rendre sa splendide à l ‘édifice. Aujourd’hui la maison s’est transformée en chambre hôte et des visites sont ouvertes au public. N ‘hésitez plus, laissez-vous happer par la folie des années 30.

Pour en savoir plus et visiter la villa Leihorra, rendez-vous sur http://www.villa-leihorra.com/accueil.html