Vous envisagez un crédit immobilier ? C’est le moment !

3 mai 2019

Si vous envisagez de devenir propriétaire, les circonstances actuelles sont extrêmement favorables pour contracter un crédit immobilier. Les taux d’intérêts n’ont cessé de baisser pour tomber en deçà des records historiques de 2016, comme en attestent les chiffres communiqués par l’Observatoire Crédit Logement/ CSA.

 

Crédit immobilier : les chiffres record des taux d’intérêts

Les chiffres les plus récents concernant les taux d’intérêts démontrent en effet une conjoncture exceptionnelle, propice à l’investissement immobilier. Suite à une baisse constante durant plusieurs mois, ils ont chuté en deçà des records historiques de l’année 2016. En avril dernier, ils tournaient autour de 1,35%, toutes durées d’emprunt confondues : ils démarrent à 1,09% pour les prêts sur 15 ans, puis montent légèrement à 1,27% quand la durée atteint 20 ans, pour plafonner à 1,47% pour les plus longs crédits immobiliers de 25 ans. Pour comparaison, en 2016, le taux avait chuté à 1,33% mais l’inflation était très faible. Elle est neuf fois supérieure aujourd’hui. Le contexte est donc plus que favorable pour les emprunteurs qui bénéficient donc de taux d’intérêts négatifs.

 

Des conditions favorables aux ménages modestes et les jeunes

En plus des taux d’intérêts historiquement bas, les emprunteurs peuvent désormais de conditions assouplies quant au montant de l’apport personnel. Il a chuté de moitié en 40 ans et se situe à 14,7% au premier trimestre 2019, alors qu’il atteignait 20,7% début 2017. Toutes les conditions sont réunies pour que le marché immobilier s’ouvre à des ménages modestes. Car un autre paramètre leur est très favorable : la hausse record de la durée d’emprunt qui caracole 229 mois (+ de 19 ans) au premier trimestre 2019. Cette donnée aide particulièrement les jeunes à envisager un crédit immobilier puisqu’ils voient le montant annuel de remboursement de crédit plus bas que jamais.

 

La météo est bel et bien au beau fixe dans le monde des crédits immobiliers. Et bonne nouvelle, ces conditions devraient se maintenir encore pendant un an… le temps qu’il faut pour bien étudier un projet.