Investissement Côte Basque

Dynamisme démographique et bonne santé économique : la recette miracle !

Le Pays basque connaît une croissance démographique supérieure à la moyenne nationale : 9,3 % contre 6,7 % en 2012 selon l’INSEE. Son dynamisme économique couplé à l’augmentation de la population en fait un territoire particulièrement attrayant pour l’investissement immobilier. D’autant que le marché offre une belle diversité de produits en fonction des communes. Du fait de l’attractivité touristique qu’elles suscitent, Bayonne, Anglet, Biarritz et Saint-Jean-de-Luz représentent à elles seules 125 000 des 287 000 habitants du Pays basque. Ces villes-phares apparaissent comme incontournables pour qui souhaite réaliser un investissement sur la côte basque.

Les voyants au vert pour un bon investissement

Certains secteurs économiques porteurs tels que l’aéronautique, l’agroalimentaire et le tourisme profitent à l’emploi et à l’attractivité du territoire et se traduisent par une densification et une extension des zones urbaines. Ainsi, nombre d’actifs et de retraités viennent s’installer sur la côte, sans compter les ménages, y compris étrangers, désireux de trouver ici une résidence secondaire.

Parallèlement, l’investissement immobilier grâce à certaines mesures mises en place par le gouvernement est aujourd’hui l’un des placement les plus rentables. Grâce au dispositif de la loi Pinel, les investisseurs peuvent prétendre à une défiscalisation en cas d’achat de logement locatif neuf ou en voie d’achèvement. Malgré des prix au mètre carré élevés (une fourchette moyenne qui se situe entre 4 000 et 6 000 € sur le BAB), l’investissement sur la côte basque devient ainsi plus accessible. Une acquisition immobilière est financée en partie par les réductions d’impôts et les loyers des locataires.

Au Pays basque, le secteur de la construction qui représente plus de 10 000 emplois et 3 000 entreprises, est en pleine expansion. Ces dernières années, on dénombre une cinquantaine de programmes immobiliers neufs à Bayonne, 25 à Anglet, 13 à Biarritz, 8 à Boucau, 3 à Bidart, etc. Cette fièvre constructrice attire les investisseurs, qui représentent 50 à 60% des ventes.

A Bayonne, ville universitaire et centre administratif de la côte basque, connue dans le monde entier pour ses fameuses « ferias », les opérations de réhabilitation réalisées au cours des dernières années ont redonné une nouvelle attractivité au cœur de ville.

Si on veut réaliser un bon investissement sur la côte basque, l’achat dans de l’ancien, dans le centre-ville de Bayonne, à proximité des universités et des établissements scolaires (Beyris et Marracq) ou encore dans le quartier résidentiel des Arènes peut constituer une bonne solution.

Si on souhaite acheter du neuf, les constructions se concentrent davantage dans le nord, au-delà de l’Adour, notamment dans le quartier à l’origine populaire de Saint-Esprit et qui aujourd’hui est en pleine mutation.

Pour réaliser un bon investissement sur la côte basque, on peut aussi se tourner vers la location saisonnière dans la ville voisine d’Anglet, en privilégiant des secteurs comme la Chambre d’Amour, les Cinq Cantons ou encore Chiberta.

En ce qui concerne Biarritz, station balnéaire huppée, la démarche est encore différente. Les prix étant encore plus élevés que chez ses voisines -et le neuf quasi inexistant- ce n’est pas le rendement qui motive principalement l’acquéreur. Ici, on parle davantage d’investissement patrimonial. L’objectif étant de louer en attendant de pouvoir y installer sa résidence principale. Il est conseillé aux investisseurs d’acheter face à l’Océan ou encore dans le centre-ville où la demande locative est forte.  

Grâce à loi Pinel, c’est toute la côte basque qui est concernée par la mesure de défiscalisation en cas d’achat de logement locatif neuf ou en voie d’achèvement. En tout, 24 communes à proximité du littoral sont intégrées à ce dispositif et permettront de réaliser un bon investissement sur la côte basque.