Vers la généralisation du dispositif Ma Prime Rénov’

19 août 2020

Encourager les travaux d’amélioration énergétique est une des préoccupations majeures du gouvernement en matière de logement. En lançant “Ma Prime Rénov’” en début d’année 2020 pour remplacer le CITE, il avait effectué un pas important en ce sens. Mais devant le trop faible nombre de demandes, un nouveau cap sera franchi en 2021. On se dirige en effet vers avec la généralisation du dispositif Ma Prime Rénov’.

 

 

Rappel : Ma Prime Rénov’ version 1

 

Ma Prime Rénov’ est un coup de pouce financier pour diligenter des travaux de rénovation énergétique. Elle est à l’heure actuelle accordée par l’Etat sous conditions de revenus aux seuls propriétaires occupants d’un logement construit depuis plus de deux ans. Les bailleurs sont de fait exclus du dispositif originel. Enfin, le montant alloué, d’un maximum de 20.000€, dépend également du gain écologique généré par les travaux réalisés.

Ces différentes restrictions ont fragilisé l’attractivité du dispositif qui a, à ce jour, fait l’objet de moins de 60 000 demandes. Pour information, le gouvernement en espérait 200 000 en 2020.

Si vous souhaitez prendre connaissance des conditions détaillées à remplir pour l’octroi de Ma Prime Rénov dans sa mouture actuelle, c’est ici.

 

 

L’extension attendue du dispositif

 

Qu’est-ce qui va changer en 2021 ? En résumé, les principaux verrous initialement prévus vont sauter pour rendre cette aide plus attractive et la généraliser :

  • la première nouveauté consiste en l’extension de Ma Prime Rénov’ aux propriétaires bailleurs ;
  • les syndics de copropriété seront également éligibles au dispositif  pour financer les travaux en copropriété ;
  • le gouvernement augmente le budget alloué à Ma Prime Rénov ; de 800 millions d’euros à ce jour, il atteindra probablement le milliard ;
  • tout propriétaire pourra désormais recourir à la future Ma Prime Rénov’ sans condition de revenus. Ainsi, le dispositif sera étendu aux plus aisés, comme le réclament les organisations de lutte contre le réchauffement climatique.

A noter : ces différentes modifications ne s’appliquent pas aux demandes déposées avant le 15 juillet. Pour prétendre à la nouvelle version de Ma Prime Rénov’, les dossiers doivent être déposées sur la plateforme dédiée à partir du 1er septembre 2020.

 

 

Abus relatifs aux travaux éligibles à Ma Prime Rénov’

 

Destinée à améliorer la performance énergétique des logements, Ma Prime Rénov’ concerne plus précisément les audits et les travaux visant l’amélioration des conditions d’isolation, de chauffage et de ventilation du bien. Seules les sociétés disposant du label RGE (reconnues garantes pour l’environnement) peuvent les réaliser. Malgré cette précaution, l’Anah (Agence nationale de l’Habitat) a rapidement pointé du doigt des pratiques commerciales abusives, voire frauduleuses.

C’est pourquoi, dès le 15 juillet dernier, l’Etat a revu à la baisse le montant de certains forfaits alloués à l’isolation thermique par l’extérieur.