Comment calculer la rentabilité d’un investissement immobilier ?

argent rentabilité investissement 19 novembre 2022

Un investissement immobilier peut s’avérer fructueux quand d’autres types de placements apparaissent plus risqués. Mais à l’heure où il devient de plus en plus difficile d’acheter dans un bien immobilier, certains acquéreurs s’interrogent quant à la rentabilité qu’ils en obtiendront. Pour en avoir une idée plus claire avant de faire les bons choix, il convient de se munir d’une calculatrice et d’un peu de bon sens… 

 

Rendements brut et net d’un investissement immobilier 

 

En premier lieu, il convient de calculer le rendement locatif brut. Pour ce faire, la formule de calcul de ce taux est la suivante :

(Somme des 12 mois de loyers x 100) / prix d’acquisition*

(*A noter, ce prix doit inclure les frais divers tels que les frais de notaire, le montant des travaux le cas échéant)

 

En second lieu, vous devez affiner l’opération pour tenir compte des frais incompressibles à couvrir. La formule pour obtenir le taux de rendement locatif net devient :

(Somme des 12 mois de loyers x 100) – total des charges et impôts / prix d’acquisition

 

Enfin, pour avoir une idée très précise de la rentabilité de votre investissement immobilier, vous devrez inclure vos impôts de revenus fonciers dans ce calcul. Tout dépendra du régime fiscal et de la tranche d’imposition auxquels vous êtes assujetti. De même, si vous avez opté pour une solution de défiscalisation, telle que la loi Pinel, vous tiendrez compte des bénéfices tirés de celle-ci.

 

Quels sont les frais à déduire des loyers pour bien calculer la rentabilité locative ?

Les dépenses s’accumulent vite pour un propriétaire… En voici une liste aussi exhaustive que possible, en guise de pense-bête :

– charges locatives non récupérables ;

– taxe foncière ;

– charges de la copropriété ;

– frais d’assurances du bien ;

– l’éventuelle assurance loyer impayé ;

– frais de gestion si vous avez confié la location de votre bien à une agence immobilière ;

– taxes et impôts divers à payer ;

– frais de rénovation énergétique ;

– estimation des frais annuels de réparation du bien ;

– taux d’intérêts du crédit immobilier ;

– etc.

 

Avec cette approche ainsi détaillée, vous serez en mesure d’estimer le potentiel de votre projet d’investissement immobilier. Si vous choisissez d’acheter un logement Pays basque, une chose est certaine, vous ne souffrirez pas du problème de la vacance locative, tant la demande est forte et croissante ! Les locataires se bousculent quand un bail est disponible au bon prix et au bon endroit. N’hésitez pas à contacter l’un de nos conseillers pour calculer précisément la rentabilité effective que vous pouvez attendre selon votre budget et votre situation.