Investir dans l’immobilier en vue de la retraite  

12 décembre 2019

En cette période de débat et de mobilisation, la question essentielle des retraites suscite de vives incertitudes. Pour y faire face, les Français sont de plus en plus nombreux à investir dans l’immobilier en vue de la retraite. En se tournant ainsi vers la pierre, ils voient une valeur sûre dans la perspective d’une seconde vie sereine.

 

 

Les transactions immobilières en hausse de plus de 10% en 2019

 

Le nombre de ventes a en effet dépassé le million en 2019, soit +10,4% par rapport à l’année 2018. C’est ce qu’indiquent les notaires de France dans leur bilan annuel publié mardi 10 décembre, concernant l’année 2019. Concrètement, cela correspond à 100 000 transactions supplémentaires, soit un total de 1 059 000 ventes fin septembre, sur les douze derniers moins.

Si cet engouement est encouragé par les taux de crédit historiquement bas, il est également porté par le besoin de réassurance en vue de bien préparer la retraite. L’immobilier est perçu comme la valeur refuge dans laquelle on peut se projeter sans crainte. Disposer d’un toit sans avoir à payer de loyer, est la perspective d’une retraite tranquille. Les Français, quand ils en ont la capacité, n’hésitent donc pas à investir dans l’immobilier, et ce, malgré des prix en constante hausse.

 

 

L’immobilier, perçu comme une priorité en vue de la retraite

 

Les chiffres en attestent : 25% des acheteurs consacrent désormais plus de 35% de leurs revenus au remboursement de leur emprunt immobilier. C’est une part très importante qu’ils sont prêts à mobiliser pour investir dans un toit et donc, s’assurer une situation pérenne.

D’ailleurs, la flambée des prix n’atteint pas cet élan au troisième trimestre. Elle atteint 4% pour les appartements, et 2,5% pour les maisons dans l’ancien. Les très faibles taux de crédit permettent en effet de compenser ces hausses et de garantir un pouvoir d’achat immobilier stable. Ainsi, la surface moyenne finançable avec un crédit sans apport sur vingt ans est respectivement de 56 m² (avec 800€ de mensualités) et de 154 m² (avec 1300€ de mensualités) pour un appartement ou une maison.

 

 

Investir dans l’immobilier en vue de la retraite : une solution parfois inaccessible

 

Bien entendu, certains Français ne sont pas en mesure de devenir propriétaires : ils sont 42% à demeurer locataires. Une situation parfois choisie, mais le plus souvent subie que la majorité d’entre eux souhaiterait transformer en investissement immobilier. Mais cela s’avère inaccessible au regard du prix de la pierre, notamment dans certaines grandes villes, comme Lyon, où les prix ont augmenté de 10%. A Paris, le prix moyen du mètre carré a même dépassé la barre symbolique des  10 000€ !

Dans ces conditions, difficile d’envisager un toit pour préparer sa retraite… Mieux vaut l’imaginer ailleurs, et pourquoi pas au Pays basque ? Si tel est votre projet, n’hésitez pas à contacter nos conseillers qui se feront un plaisir de vous présenter nos différents programmes neufs.